Tourisme & Loisirs - Languedoc-Roussillon
Conseil local Aude
Accueil Aude > La randonnée > Les randonnées sur plusieurs jours : projets et photos de retour. > Alt Pirineo (suite, bivouac 2)

Alt Pirineo (suite, bivouac 2)

Pour voir le reportage de la première sortie bivouac, cliquez

De Cerbi nous avons pris la voiture pour rejoindre Vall Ferrera, environ 50 km (retour sur Llavorsi dans la vallée de la Noguerra Pallaresa, puis remontée de la vallée de la Noguerra de Val Ferrera par Alins et Areu).

Là à 1220m débute une piste de 12 km d’abord goudronnée puis en terre correcte mais étroite, pas évident de se croiser avec les 4x4 espagnols qui ne se poussent pas trop et des passages sont très pentus.

Finalement arrivons au Pla de la Selva à 1700m, belle clairière et prairie avec tables et bancs. mais interdit de camper à moins de 2000 m d’altitude, et avant 20 h ; un écriteau suggère d’aller au refuge plus loin (5 km de piste et 1 km à pied).

Nous allons inspecter la lisière de la forêt et trouvons un coin plat à 200 m et à l’abri des regards où nous montons la tente après le repas car la journée a été longue et vivement de se poser, vers 20 h 30 notre nuit commence jusquà 6 h 30.

Plions la tente, déjeuner et 5 km de piste jusqu’au parking terminal de la Molinassa à 1940 m.

Le départ du sentier pour le Baborte est ici mais je ne trouve pas, nous poussons donc jusqu’au refuge de Vall Ferrera, mais là rien non plus sauf le sentier vers la Pique d’Estats.

Je dis à Maguy que je vais revenir à la voiture car il doit être là et comme elle ne doit pas m’accompagner elle n’a qu’à continuer la piste vers le Pla de Bouet et se promener dans le coin.

Rendez-vous à14h. Il est 9h.

Je trouve enfin le sentier juste au parking en dessous, il commence, agréable dans la forêt mais descend pas mal, autant à rajouter au dénivellé.

Il remonte, arrive dans une prairie avec la cabane de Basello, là se perd plus ou moins dans de grands genêts, puis bonne montée à l’étang de Baborte 2350 m.

Un groupe d’Espagnols, l’un me confirme que l’on peut faire une boucle par la vallée du Sotllo, bon sentier et plus court.

Le Baborte m’apparaît enfin, il paraît accessible, je passe près du refuge, entre dans un cirque avec plusieurs petits lacs et remonte un vallon à l’est jusqu’au col herbeux à 2602.

Là je suis mon topo trouvé sur Internet et suivant les cairns je rejoins l’arête caillouteuse puis le sommet à 2938m. Il est 13h15.

Très beau panorama : Mt Roig, Certascan, Sullo, Estats, toute la crête frontière jusqu’au Médécourbe et Monteixo (pour demain). Je pousse un peu plus loin sur la crête descendante au nord et à mes pieds surprise : le superbe étang de Canedo.

Retour au col puis vallon de la Coume de Sottlo et ses laquets puis rejoindre la vallée de Sotllo avec l’étang du même nom. S’ouvre devant moi un boulevard sur de belles prairies, il n’y a qu’à se laisser descendre (je serai à la voiture dans 1h).

Je demande à des pêcheurs espagnols le temps nécessaire pour rejoindre le refuge 2h 1/2 je pense « ce ne sont pas de grands marcheurs ».

Mais bientôt ça se complique, le GR remonte, redescend, passe en corniche sur le ravin de Sottlo, devient rocailleux et il est plus de 15h. Il contourne la montagne et enfin s’améliore puis encore une descente raide jusqu’au refuge Vall Ferrera où la piste rejoint rapidement le parking où Maguy m’attend et commence à se faire du souci, il est 17h. (1h de perdue le matin, sentier descendant au départ et retour plus long que prévu, voilà où sont passées les 3h).

Retour au Pla de la Selva pour remonter la tente puis le matin montée de la piste vers le Monteixo en voiture (4km de gagnés, l’Espagnol de la veille m’ayant dit qu’elle était carrossable avec un parking au bout). Bon sentier longeant le torrent d’Aixeus jusqu’à une prairie où nous avions campé en 1999.

Cette année là, j’étais encore un peu novice dans les grands raids, nous partons à 4 (Jojo, Béatrix, Maguy et moi) pour le Monteixo depuis l’étang de Soulcem, par le col de Roumazet, Vall Ferrara et sommet avec 20 kg sur le dos et Maguy 12 kg. Au refuge de Vall Ferrera Jojo décide d’arrêter car la jeune Béatrix ressent la fatigue - Rendez-vous demain à la voiture à 18h.

Avec Maguy nous continuons par une piste en zig zag dans la forêt mais au bout d’un moment je vois que nous revenons sur nos pas sans monter vraiment. Assez novice aussi dans la lecture des cartes je vois que l’étang d’Aixeus est au-dessus de nous plein sud, nous quittons cette piste et montons droit dans la forêt en nous agrippant aux branches et troncs d’arbres.

La crête est atteinte et le lac est en-dessous à 150 m mais une falaise nous en sépare, il faut alors faire demi tour et examinant la situation, la seule solution est de rejoindre la vallée du torrent à travers rhododendrons , rochers et plaques herbeuses enfin la tente peut être montée, mais les moustiques nous dévorent (+1500m et - 1100m de dénivellés avec tout le barda)

Le lendemain montée au Monteixo puis descendre au Pla de La Selva pour remonter au Port de Bouet dont on ne voit jamais la fin, puis étgs de la Soucarrane et Soulcem où nous retrouvons Jojo et Béatrix

(Là c’est plus 1700 m et moins 2100 m). Nous étions jeunes à l’époque !!

Arrivés à l’étang Aixeus où Maguy s’arrrête, je continue seul la montée par un sentier bien marqué et cairné, terre ou petits rochers, puis approche d’un petit talweg masquant un vallon herbeux où en 99 j’avais vu un troupeau d’isard, surpris sans pouvoir les photographier, cette fois mon appareil est prêt et les isards sont là je les prends en photo et ils déguerpissent à grands sauts.

Dernière ascension vers le sommet, très raide avec de petits cailloux dérapants, il vaut mieux marcher sur les côtés où sont les pierres saillantes plus stables. Arrivée au sommet, belle vue, beau temps, un Espagnol me rejoint : photos discussion et je redescend pour retrouver Maguy à la voiture.

Nous rentrons tranquillement par Seo de Urgell et Andorre, arrêt à Soldeu pour le plein de carburant voiture et apéros et dégustation à gogo d’échantillons de jambon, saucisson, fromage, tourron, génial quand on a passé plusieurs jours avec des menus allégés.

Merci d’avoir eu la patiente de me lire et j’espère que vous apprécierez ces photos.

Bonne suite d’été à tous

Armand

Pour voir le reportage de la première sortie bivoua, cliquez

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0